Partenaires

CNRS


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Thèmes de recherches

Ecoulements de liquides nanoconfinés (fluides simples et complexes).

Le degré de confinement joue un rôle important sur l’écoulement d’un liquide, lorsque la portée des interactions fluide/parois devient de l’ordre de la dimension caractéristique de l’écoulement. Pour des degrés de confinement très élevés, de l’ordre de quelques fois la taille des molécules du fluide, les propriétés rhéologiques du liquide peuvent être complètement différentes de celles mesurées en volume. Expérimentalement et numériquement, il a ainsi été montré que les liquides simples peuvent se structurer en couches et que leurs viscosités peuvent présenter une dépendance marquée avec la distance entre les parois de confinement. La nature et l’architecture moléculaire du fluide joue également un rôle, comme c’est le cas par exemple pour les polymères en solutions, qui peuvent changer de conformation sous un écoulement confiné. Ce changement de conformation se traduit par un changement drastique de leurs propriétés rhéologiques.